FANDOM


La philosophie de Georg Wilhelm Friedrich Hegel, qui veut consciemment intégrer les trésors de la connaissance perdue de la révélation chrétienne par suite de l’Aufklärung est désignée comme une christologie philosophique de synthèse.

Pour Hans Urs von Balthasar [1], la conclusion de Foi et Savoir (1802) montre qu’Hegel veut récupérer, comme un simple « moment » de son idée de Dieu la notion de « souffrance infinie » qui, en raison du caractère abstrait de la « religion naturelle » des Lumières avait introduit « dans la culture le sentiment de la mort de Dieu lui-même.

Dans sa Phénoménologie de l’Esprit (1807) Hegel déclare que La vie de Dieu et la connaissance divine peuvent bien, si l’on veut, s’exprimer en termes de mise en scène de l’amour avec soi-même ; mais cette idée se dégrade en tombant dans la [piété et la fadeur] quand y manquent le sérieux, la douleur, la patience et le travail en creux du négatif[2].

Liens internesModifier

  1. Hans Urs von Balthasar, Dramatique Divine, IV, Le Dénouement, Culture & Vérité, Namur 1993 p. 203
  2. Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Phénoménologie de l’Esprit, Aubier, I, 18, cité par Balthasar, ibid. p. 203

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard