FANDOM


Fichier:DrapeauInde.jpg

L'Inde est un pays du sud de l'Asie, évangélisé par l'apôtre saint Thomas. C'est la patrie d'élection, ici-bas, de sainte Teresa de Calcutta.

Berceau du bouddhisme, l'Inde a largement gardé sa religion polythéiste nationale (hindouisme), tout en ayant une importante minorité musulmane. Le système des castes, aboli par un Etat qui numériquement constitue "la plus grande démocratie du monde", perdure. Les "intouchables" (caste la plus basse) cherchent toujours plus souvent, par la conversion (christianisme, islam, bouddhisme), à échapper à ce système, ce qui provoque des réactions parfois violentes des nationalistes hindous.

Selon la tradition locale, l'apôtre Thomas serait arrivé en terre indienne en 52 pour évangéliser le pays, ce qui fait que l'Inde aurait connu une christianisation bien antérieure à celle de l'Europe. De nos jours, plusieurs Églises orientales, de tradition syriaque ou syrienne, existent toujours dans l'État du Kerala. Leur histoire, très mouvementée, comprend de nombreuses scissions et recompositions.

Les chrétiens du Malabar sont historiquement attestés au moins dès le IVe siècle. Cette Église était sous la juridiction du Catholicos de Séleucie-Ctésiphon (Église de Perse) qui lui envoya dès les premiers temps des évêques pour ordonner des diacres et des prêtres ; elle en hérita sa doctrine (refus des conclusions du concile d'Éphèse), son rite syrien oriental, et sa langue liturgique (syriaque). Le chef de l'église locale, qui avait une grande autonomie, était un métropolite de l'Église de Perse depuis au moins le VIIIe siècle. Il occupait la dixième place dans la hiérarchie de l'Église et portait le titre de Métropolite de toute l'Inde. Mais comme les métropolites ne parlaient généralement pas la langue locale, le pouvoir était en fait entre les mains d'un prêtre indien qui portait le titre d'"Archidiacre et Porte de toute l'Inde". C'était lui le véritable le chef civil et religieux de la communauté.

Arrivés dans la région au début du XVIe siècle, les Portugais firent pression sur l'Église locale pour une union avec Rome. Il s'agissait pour eux de ramener ces Chrétiens « séparés », et qui plus est hérétiques, au sein de l'Église catholique. Le synode de Diamper en 1599 décida de cette union. C'est l'origine de l'actuelle Église catholique syro-malabare ; l'Église de Malabar y perdait son autonomie structurelle et une rupture en matière liturgique du fait d'une latinisation des usages. Il s'ensuivit des scissions entre orthodoxes (en communion ou non avec le reste des Eglises orthodoxes) et catholiques ; avec la colonisation britanniques, certains Indiens devinrent anglicans.

Outre le rite latin, il existe aujourd'hui en Inde une Église catholique syro-malankare (rite syriaque occidental) et une Église catholique syro-malabare (rite syriaque oriental).

Modifier

Le Népal est un pays de l'Himalaya, bordé au nord par la République populaire de Chine, à l'ouest et à l'est par l'Inde et au sud par le Tibet.

Bien que petit, le Népal possède une très grande variété de paysages, s'étendant du tropical humide du Teraï, au sud, jusqu'aux plus hautes montagnes du monde, au nord. L'Everest marque la frontière avec le Tibet.

Katmandou est la capitale du Népal, dont elle est la plus grande ville.

La langue officielle est le népalais et la monnaie est la roupie népalaise.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard