FANDOM


La laïcité, généralement entendue comme laïcité de l'État, constitue une doctrine et un système voulant que l'Église et l'État soient séparés, l'Etat n'exerçant aucun pouvoir religieux et l'Eglise et les communautés religieuses n'exerçant aucun pouvoir politique. Cette séparation peut se décliner selon plusieurs modes, de l'hostilité anti-religieuse à la neutralité bienveillante de l'Etat face à l'Eglise.

Laïcité, laïcisme, liberté de religion Modifier

Il y a une distinction à faire entre "laïcisme" (hostile à l'Eglise ou aux religions, tendant p.ex. à les reléguer dans la sphère privée) et "laïcité", principe qui trouve l'un de ces fondements dans l'idée de "rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu" - et qui est donc a priori compatible avec les religions, spécialement avec le christianisme (davantage qu'avec le paganisme antique ou, p.ex., l'islam).

La liberté de religion telle que définie par le droit international n'est pas respectée si la manifestation des convictions religieuses ne peut s'exercer dans la sphère publique ou à travers l'éducation des enfants ou l'activité missionnaire - sauf en cas de nécessité d'ordre public. En fonction du contexte historique et des dispositions qu'elle prévoit, la laïcité peut offrir le cadre de l'exercice optimal de la liberté religieuse. Cette liberté peut également exister dans un Etat "confessionnel" (reconnaissant à une ou plusieurs religions un statut de droit public) si les droits des minorités religieuses sont respectés.

Histoire - le cas des Etats-Unis et celui de la France Modifier

Aux États-Unis, la séparation de l'Église et de l'État est inscrite dans le premier amendement de la constitution - en vigueur depuis 1789 - qui dispose que le Congrès n'établira aucune loi pour établir une religion ou pour interdire l'exercice libre d'une religion. Les mots a wall of separation between church and state (un mur de séparation entre l'Église et l'État) écrits par Thomas Jefferson en 1802 dans sa lettre à l'Église baptiste de Danbury sont à l'origine de l'expression.

En France, le roi Louis XVIII reconnut en 1814 dans sa charte que le catholicisme était la religion de la majorité des français, admettant ainsi implicitement que certains de ses sujets pouvaient avoir une autre religion : protestants ou juifs, ou encore n'avoir aucune religion.

La loi de 1905 qui supprime la rémunération des prêtres par le budget de l'État, tout en assurant l'entretien des églises par les communes, parachève la laïcisation opérée dans les décennies précédentes avec la naissance de l'école publique et des hôpitaux publiques. Cette loi ne s'applique toutefois pas aux colonies - ce qui explique par exemple le maintien du régime concordataire à Saint-Pierre et Miquelon, ou en Guyane française - ni aux mosquées d'Algérie. Le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et la Moselle, rattachés à l'Allemagne entre 1870 et 1918 ne seront pas touchés par cette loi.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard