FANDOM


Cet article est une ébauche à compléter,
vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

Un martyr (du grec ancien μαρτύρ- martur, « témoin ») est un chrétien mis à mort à cause de sa fidélité au Christ et à l'Eglise. On estime qu'au cours des deux mille ans d'histoire de l'Eglise, il y a eu 40 millions de martyrs (dont 26 millions au XXe siècle).

L'idée de martyre existait déjà avant l'Eglise, notamment à l'époque des Maccabées, dans les communautés juives. Les sept frères Maccabées sont inscrits dans le martyrologe (calendrier comprenant la liste des martyrs et autres saints vénérés par l'Eglise).

Au début de l'histoire de l'Eglise, seuls les Apôtres et les Martyrs étaient vénérés comme saints ; cette bipartition a laissé des traces dans certaines formules liturgiques. Plus tard, on y a ajouté les vierges, les ascètes (moines), etc. Tous les martyrs n'ont pas été canonisés ou béatifiés, car tous ne sont pas connus.

Définition Modifier

On parle de martyrs à chaque fois que la fidélité à leur foi, par exemple en refusant son reniement, a été la cause de souffrances allant jusqu'à la mort. L'Eglise catholique ne reconnaît cependant comme martyrs que ceux qui sont morts pour leur foi en communion avec l'Eglise ; des chrétiens non catholiques morts héroïquement dans des persécutions sont également des "témoins de la foi" et ont été célébrés dans une cérémonie œcuménique durant le Jubilé de l'an 2000.

Les chrétiens persécutés qui ont souffert pour la foi sans être mis à mort sont appelés "confesseurs" (du latin confessor, qui a un sens proche de celui de "martyr" : "témoin").

Il ne faut pas confondre martyr et martyre. Le martyre est la mort violente dont a souffert le martyr ou la martyre.

Martyrs du XXe siècle Modifier

On associe souvent le martyre avec les persécutions romaines de l'Antiquité. Cependant, l'Eglise a connu des martyrs durant toute son histoire, et spécialement au cours du XXe siècle, victimes du communisme, du nazisme et d'autres régimes autoritaires, pour leur foi au Christ et à son enseignement, y compris dans le domaine de la justice sociale.

Après les cérémonies solennelles du Jubilé de l'an 2000, un sanctuaire romain, la basilique Saint-Barthélémy en l'île, propose à la vénération des fidèles outre les reliques de l'apôtre Barthélémy, celles de martyrs emblématiques des persécutions du XXe siècle.

Voir :

CommentairesModifier

Un martyr, un saint est toujours fait par le dessein de Dieu, par son amour pour les hommes, pour les avertir et les guider, pour les ramener à ses voies. Un martyr n'est jamais le dessein de l'homme, car le vrai martyre est celui qui est devenu l'instrument de Dieu, qui a perdu sa volonté dans la volonté de Dieu, qui ne l'a pas perdue, mais trouvée, puisqu'il a trouvé la liberté dans la soumission à Dieu. Le martyr ne désire plus rien pour lui-même, pas même la gloire de subir le martyre. Il est possible que dans peu de temps vous ayez encore un autre martyr, et qu'il ne soit pas le dernier. J'aimerais que vous gardiez dans vos cœurs ces paroles que je vous dis et que vous y pensiez en un autre temps. (*)

* D'après un sermon de S. Thomas Becket, cité par Magnificat, décembre 2003, nº 133


Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Quelques martyrs célèbresModifier

Articles liés Modifier

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard