FANDOM


Modifier

Paul Johannes Tillich (20 août 1886 Starzeddel, Allemagne - 22 octobre 1965, Chicago) est un écrivain et théologien protestant.

BiographieModifier

D'origine allemande, il fut chassé de l'Université parce qu'il avait pris la défense d'étudiants juifs molestés par les nazis, et s'exila alors aux États-Unis. Paul Tillich est l'un des plus grands théologiens de notre siècle. Sa Théologie systématique est son œuvre maîtresse. Elle comporte une importante "Introduction" méthodologique et cinq parties intitulées "Raison et révélation", "L'être et Dieu", "L'existence et le Christ", "La Vie et l'Esprit", "L'histoire et le Royaume" (trois volumes dans l'édition américaine, cinq, un par partie, prévus dans la traduction française).

Tillich exercera une forte influence sur de nombreux penseurs de la seconde moitié du XXe siècle, parmi lesquels Paul Ricoeur et René Girard. Modèle:IWL

Modifier

Le régime de Vichy (ou régime de l'État français) est un régime politique français qui dura quatre ans, de 1940 à 1944, pendant l'Occupation nazie. Le chef d'État était le maréchal Pétain.

Dix mois après le début de la Seconde Guerre mondiale, la France est vaincue par l'Allemagne nazie.

Alors que l'armée allemande, après son offensive fulgurante, occupe près de la moitié de la France, le maréchal Pétain devient président du Conseil le 16 juin 1940. Le 22 juin de la même année, il donne l'ordre de signer l'accord de l'armistice avec le chancelier allemand Adoph Hitler. La France doit verser à l'Allemagne une lourde indemnité de guerre et doit assurer l'entretien des troupes d'occupation. De plus, l'Alsace et la Lorraine sont annexées (conquises) au Reich et le reste du territoire français devient divisé en deux parties : la zone occupée au nord, sous l'autorité directe de l'occupant allemand, et la « zone libre » au sud, sous l'autorité du gouvernement de l'État français.

Le gouvernement s'installe à Vichy en « zone libre », et Pétain obtient de la majorité du Parlement les pleins pouvoirs pour rédiger une nouvelle Constitution, qui remplace celle de 1875. Il prend le titre de « chef de l'État français » et nomme chef de gouvernement Pierre Laval[1], qui était partisan d'une collaboration intensive avec les Allemands. À l'issue de la guerre, il est arrêté, jugé et condamné à mort. Toutefois, en souvenir du héros de la Première guerre mondiale qu'il fut, le général de Gaulle décide de la gracier.

NoteModifier

  1. L'homme, disait-on, le plus détesté de France.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard