FANDOM


La révélation est l'action par laquelle Dieu éclaire l'humanité, spécialement par la voix des prophètes et de manière ultime par l'incarnation du Verbe. La révélation trouve son expression littéraire dans la Bible, Ancien et Nouveau Testaments. Le terme de révélation évoque le dévoilement (en grec apocalypsis) du plan de Dieu, qui se fait progressivement durant les quinze ou vingt siècles qui ont précédé la venue de Jésus-Christ, qui en constitue l'aboutissement. Croire devient alors l'adhésion de ce qui est révélé. Même si la révélation s'adresse à l'intelligence, il ne s'agit pas que d'un processus intellectuel : c'est un processus vital, et salvifique.

Avec l'Évangile et la Pentecôte, la révélation est close, accomplie. Le magistère de l'Église explicite et approfondit cette révélation, sans rien y ajouter. On distingue la révélation publique (au sens propre : source de la foi) des révélations privées, comme par exemple les secrets de Fatima ; entre ces deux formes de révélation, il y a une différence de degré et de nature.

Révélation, dévoilement : fondement évangéliqueModifier

Le terme de voile est souvent utilisé, notamment dans l'Évangile de saint Marc pour traduire cette révélation progressive de Dieu en Christ. Au terme de la vie de Jésus, et de sa passion, le « voile/rideau du temple se déchira de haut en bas », signifiant ainsi qu'aux yeux de Dieu, il n'y avait plus rien à cacher aux hommes. C'est ce qu'affirme le Centurion : « Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu ! » (cf. Modèle:Mc 15, 38-39

Révélation définitive mais non complètement explicitée Modifier

Pour expliquer que la révélation est définitive et complète, le Catéchisme de l'Église catholique (n° 65) cite saint Jean de la Croix (Montée au Carmel, 2,22) : « Dès lors qu'Il nous a donné son Fils, qui est sa Parole, Dieu n'a pas d'autre parole à nous donner. Il nous a tout dit à la fois et d'un seul coup en cette seule Parole [...]; car ce qu'il disait par parties aux prophètes, Il l'a dit tout entier dans son Fils [...]. Voilà pourquoi celui qui voudrait maintenant l'interroger, ou désirerait une vision ou une révélation, non seulement ferait une folie, mais ferait injure à Dieu, en ne jetant pas les yeux uniquement sur le Christ, sans chercher autre chose en quelque nouveauté. »

L'Église ne fait pourtant pas que répéter un révélé parvenu sous une forme définitive. Dans le christianisme, il n'y a pas de « langue sacrée » (ou divine), la Bible doit être traduite, expliquée, proclamée et la révélation continue d'être explicitée. Le Catéchisme de l'Église catholique (n° 66) cite à ce sujet le dernier discours du Christ dans l'Évangile selon saint Jean (16,12-14) : « J'aurai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous n'avez pas la force de les porter. Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. En effet, ce qu'il dira ne viendra pas de lui-même [...]. Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. » Cette croissance de la révélation s'accomplit, grâce à l'Esprit, par la méditation et l'étude, par une profonde intelligence spirituelle, et par la prédication et le magistère.

Révélation publique et révélations privées Modifier

Le concept de « révélation privée », se réfère aux visions et révélations qui ont lieu après la conclusion du Nouveau Testament. Le Le Catéchisme de l'Église catholique (n°67) dit qu'« au fil des siècles, il y a eu des révélations dites privées, dont certaines ont été reconnues par l'autorité de l'Église. [...] Leur rôle n'est pas [...] de compléter la Révélation définitive du Christ, mais d'aider à en vivre plus pleinement à une certaine époque de l'histoire. » (n°67).

L'unique révélation publique exige notre foi - et elle la fonde, car par l'intermédiaire de paroles humaines et de la médiation de l'Église, Dieu lui-même nous parle. Cette foi a Dieu et sa Parole pour objet, elle se distingue de toute autre foi, croyance ou opinion humaines. C'est une certitude totale et vitale, même dans l'obscurité.

La révélation privée, elle, est une aide pour la foi. Elle renvoie à l'unique révélation publique. Le cardinal Lambertini, futur pape Benoît XIV, parle à leur sujet d'un assentiment de foi humaine conforme aux règles de la prudence, qui nous les présente comme crédibles dans un esprit de piété, mais sans qu'un assentiment de foi catholique soit dû. Une révélation privée peut mettre de nouveaux accents et faire apparaître de nouvelles formes de piété, sur la base des anciennes ; cependant, elle n'ajoute rien au dépôt de la foi et aux voies du salut ; elle ne fait que les renforcer.

Il y a des "révélations" privées qui sont manifestement fausses, que leur récipiendaire soit sincère mais égaré ou qu'il soit un manipulateur mensonger. Pour éviter que les fidèles ne soient égarés de la sorte, l'Église approuve formellement certaines révélations privées, en précisant que :

  • le contenu de la révélation privée ne contient rien qui s'oppose à la foi et à la morale chrétiennes ;
  • il est licite de le rendre public (ce qui n'a pas été le cas, longtemps, pour le 3e secret de Fatima) ;
  • les fidèles sont autoriser à lui donner leur adhésion, de manière prudente.

Parfois, des révélations privées ont une reconnaissance qui va jusqu'à déployer des effets dans la liturgie, comme avec la fête de Notre-Dame de Lourdes ou celle du Sacré-Cœur de Jésus.

Voir aussi : Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.