FANDOM


Le stoïcisme est une école philosophique de la Grèce antique fondée par Zénon de Kition (Citium en latin, Chypre en français) au IVe siècle avant J. C., qui a eu des effets jusqu'à la période classique en Europe (notamment au XVIIe siècle, chez René Descartes).

C'est l'une des principales philosophies de la période hellénistique, avec l'épicurisme et le scepticisme.

C'est une philosophie rationaliste qui se rattache notamment à Héraclite (idée d'un logos universel), au cynisme (Zénon de Kition fut élève de Cratès), et qui reprend certains aspects de la pensée d'Aristote.

On peut résumer cette doctrine à l'idée qu'il faut vivre en accord avec la nature et la raison pour atteindre la sagesse et le bonheur.

Le nom de Stoïcisme vient du grec Stoa poikilê, un portique de l'Agora à Athènes où les Stoïciens se réunissaient et enseignaient. De là vient que le stoïscisme est aussi nommé l'école du Portique. Ce mot désigne aujourd'hui, dans l'usage courant, l'aspect moral de cette philosophie : on entend en effet par stoïcisme une attitude caractérisée par l'indifférence à la douleur et le courage face aux difficultés de l'existence.

Il ne nous reste que des fragments des premiers Stoïciens (Zénon de Kition (344 - 262), Cléanthe), et les seules œuvres complètes que nous possédions sont celles de Sénèque, Épictète et Marc-Aurèle. Cicéron nous a transmis des débats de l'époque hellénistique qui nous renseignent sur l'ancien stoïcisme. Les adversaires des stoïciens (Plutarque, Sextus Empiricus) nous ont également laissé des témoignages sur leur pensée. Ce que nous pouvons en savoir en logique, en physique et en éthique nous montre des esprits puissants et originaux qui ont marqué l'histoire occidentale jusqu'au XXIe siècle.

Modifier

La conscience est une notion philosophique. Elle naît du fait d'avoir connaissance de sa propre vie, de sa propre pensée et de sa propre mort. Elle implique aussi de savoir que les autres ont aussi une conscience, car ils nous sont égaux (en dehors des cas de maladie mentale).

Lorsque Descartes écrit « je pense, donc je suis », il définit par là la conscience et ajoute que c'est cette conscience qui fait de nous ce que nous sommes, c'est-à-dire des animaux qui pensent. Seuls les humains possèdent cette faculté de conscience. Quelques primates présentent aussi des ébauches de conscience, en particulier les grands singes comme les chimpanzés bonobos.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard